Accueil
Plan du site
Livre d'or
Présentation du site
Sauvons la mémoire
Rue du Naveix
Le port du Naveix
La rue du Masgoulet
La rue du Rajat
Enfants de la Vienne
Marins du Clos
L'usine électrique
Les Ponticauds
Les Ponts
Pont Saint Etienne
Alentours des Ponts
Des Habitants
Où se détendre
Documents
Les Laveuses
Le long de la Vienne
La fin du quartier
Les Trois-Châtains
Les Casseaux
Les Coutures
Les Vidéos
Histoire
Formulaire de contact
Colo de Plainartige

 

  Enfants de la Vienne, jeunes Ponticauds, Nous sommes les fils de cette race fière, campés sur les bords de la belle rivière .   

Même s’il n’est pas loin du centre-ville, ce quartier qui borde les rives droite et gauche de la ville, entre le pont Saint-Étienne et le pont-Saint-Martial, constitue en effet un monde à part à Limoges. « L’Abbessaille, le Clos Sainte-Marie, le Naveix, le Masgoulet… Il serait plus juste de parler alors des quartiers des ponts que d’un seul », précise Jean-Pierre Cavaillé, universitaire. Quoi qu’il en soit, les Ponticauds, quartier de marins d’eau douce, se distinguent de la ville – dont ils appelaient les habitants les Villauds – et se revendiquent fièrement Ponticauds !  

Brevets scolaires de Natation en 1944. 29 brevets en 1944. On sait combien la natation était importante sur les bords de Vienne. - on y retrouve les noms de mes oncles et le noms de quelques figures Ponticaudes.  

               On se rend compte de la richesse du programme qui, excusez du peu ! , commence par des salves d'artillerie.  

                                   Union Nautique des Enfants de la Vienne, le Bureau en 1944, Des noms bien connus. 

  

                                    Ci-dessus. Agrément officiel datant de 1945 pour le club " Enfants de la Vienne "   

Affiche des Marins du Clos pour une fête nautique sur la vienne en 1947. Les Marins du Clos étaient , avec les enfants de la vienne , les animateurs des bords de vienne dans le quartier du Naveix. Mais une certaine rivalité existait entre eux, pour ne pas dire une rivalité certaine.   

 On Remarque la date 1906 sur le réglement général de la société nautique des Enfants de la Vienne, mais c'est la date de 1907 qui est retenue pour la création officielle.  

                                         Qui se souvient de ce laboratoire dont voici l'entête des factures (1940) 

 

Les Ponticauds étaient aussi bien connus à Limoges pour leur esprit frondeur. « Le dicton populaire du quartier, c’était : si tu es des ponts, passe, sinon, à l’eau ! », sourit Simone Roux, qui a grandi dans le port du Naveix.

Las, les anciens vous diront que l’endroit n’est plus ce qu’il était et qu’il a perdu son âme. La démolition des vieux quartiers insalubres et la construction de la voie sur berge rive droite ont en effet bouleversé la physionomie des bords de Vienne.

Ils évoquent avec nostalgie l’auberge de la Crotte de Poule ou celle du Poisson-Soleil, où l’on mangeait de la friture pêchée dans la Vienne, les chansons, les joutes nautiques, l’entraide d’antan… « Les habitants n’ont pas eu le choix et on les a purement et simplement envoyés vivre dans d’autres quartiers. Nous, on a dû quitter le Naveix dans les années 1950 pour la cité des Coutures. D’autres sont allés à Sablard, Beaublanc…», regrette Simone. « Même s’ils y vivaient dans des conditions difficiles, entassés dans des deux-pièces d’habitations régulièrement inondées par les crues de la rivière, les anciens sont très nostalgiques de la force des relations sociales de cette vie passée », analyse Jean-Pierre Cavaillé.

 

 

 

 

 

les enfants de la Vienne  |  ponticauds@wanadoo.fr
ponticauds, Limoges, enfants de la Vienne